RMC

Environnement: faut-il instaurer un quota de vols en avion par personne?

Pour lutter contre le réchauffement climatique et diminuer les émissions de gaz à effet de serre, l'ingénieur Jean-Marc Jancovici estime que l'on pourrait limiter les déplacements en avion de chacun à un petit nombre sur toute une vie. Une hérésie pour Mehdi Ghezzar qui revient d'un déplacement de 16 heures au Qatar pour assister à un match de la Coupe du Monde.

Face au réchauffement climatique et pour sauver la planète, l'ingénieur Jean-Marc Jancovici, créateur du bilan carbone appelle à limiter certains déplacements. A commencer par les vols commerciaux, les avions étant l'un des moyens de transport les plus polluants. Jean-Marc Jancovici président du think tank "The Shift Projet", propose un système avec pour tous, un nombre limité de vols dans notre existence:

"Je trouve que le système où l'on gère par les quantités est un système plus égalitaire que le système où l'on gère par les prix", a-t-il assuré le 24 novembre dernier sur France Inter. Au programme, un nombre limité de vol "2, 4 ou 5", pour "gérer par les quantités", au cours de toute une vie.

"Punitif et pas pédagogique"

"On est dans une utilisation catastrophique, il faut se rendre compte qu'il va falloir changer nos habitudes", rappelle Alexandre Mahfoudhi ce mercredi sur le plateau des "Grandes Gueules". "Je ne pense pas que ce soit le chemin, je trouve ça punitif et ce n'est pas pédagogique", assure l'ancien zadiste et militant associatif, qui prend peu l'avion et refuse de le faire pour de courts séjours.

Un aller-retour express au Qatar pour Mehdi Ghezzar

"C'est pathétique que des personnes comme ça se prennent au sérieux quand ils proposent de telles choses. Cela me fait flipper", s'inquiète de son côté sur RMC et RMC Story Mehdi Ghezzar.

Et pour cause, l'entrepreneur des "Grandes Gueules", revient tout juste du Qatar où il a passé 18 heures sur place pour 16 heures de voyage aller-retour, juste pour assister à un match de la Coupe du monde entre l'Espagne et l'Allemagne.

De quoi faire grincer des dents Jean-Marc Jancovici alors que selon, l'Agence européenne de l'environnement (AEE un passager en avion émet 285 grammes de CO2 par kilomètre, contre 158 grammes en voiture et seulement 14 grammes en train.

G.D.