RMC

Eoliennes à Mondreville: "On entend le bruit des pales et le soir, c'est les illuminations de Noël"

Des députés veulent déposer une proposition de loi pour encadrer l'implantation des éoliennes, et éviter aux habitants la pollution visuelle et auditive.

Des députés dénoncent le caractère trop systématique des constructions éoliennes dans des zones parfois peu généreuses en coups de vent. Et veulent déposer une proposition de loi pour en limiter l'implantation. Dans cette proposition qui devrait être soumise à la rentrée: l'allongement de la distance d'éloignement avec les habitations, un droit de véto pour les communes et un renforcement des études d'impact.

RMC s'est rendue à Mondreville en Seine-et-Marne. Cette commune de 350 habitants, qui accueille depuis 5 ans, 4 éoliennes. Au total dans la communauté de communes il y en a 18. Les riverains encaissent les nuisances et s'en inquiètent, impuissants

Sur sa terrasse, qui donne sur des champs à perte de vue, Roger, contemple ses imposantes voisines. De grandes tiges blanches, de 100 mètres de haut, sont dressées à moins d'un kilomètre de chez lui: "On est venu là pour voir un paysage devant chez moi, et à présent le paysage est gâché".

Ces éoliennes encombrent la vie de Roger et de sa femme Maryse du matin au soir: "On entend de plus en plus le bruit des pales surtout le matin. Le soir, c'est les illuminations de Noël, tout clignote".

"Une machine qui marche à 16% n'est pas une machine rentable"

Une présence qui divise le village. Aurélie, vit et travaille à Mondreville. Elle était pour ces éoliennes, mais aujourd'hui, elle ne perçoit pas le retour sur investissement: "On ne voit pas grand-chose, on s'enrichit avec le paysage mais pas forcément avec de l'argent".

Ces infrastructures sont surtout mal situées pour Charles-Henri Saïller, porte-parole du collectif Stop Eolien en Seine-et-Marne: "Nous sommes dans des régions qui ne sont pas ventées. Une machine qui marche à 16% n'est pas une machine rentable. La France est excédentaire de 15 à 30% par an d'électricité donc on n'en a pas besoin, c'est inutile".

Une centaine d'éolienne sont encore en projet de construction dans le département de la Seine-et Marne.

Alfred Aurenche