RMC

Intempéries: pourquoi la baignade en mer est interdite dans le Sud-Est

Après les intempéries qui ont touché le Sud-Est, de nombreuses plages de la région sont fermées. Les contrevenant s'exposent à une amende mais aussi à des dangers pour leur santé, en raison de la pollution.

Sur la plage des Catalans à Marseille, Jody et son amie ont la mauvaise surprise de découvrir qu’elles ne peuvent pas se baigner: "Je n'étais pas au courant du tout, je suis un peu déçue mais c'est pas grave". Venue en famille Lilya est très frustrée par cette situation: "On était très contents de venir voir la mer. On est en vacances mais on ne peut pas en profiter".

À Marseille, la baignade est interdite sur toutes les plages surveillées tout comme dans d'autres villes de la région à Toulon, Bandol, Saint-Mandrier-sur-Mer, Cavalaire-sur-Mer, ou encore Six-Fours-les-Plages. Une conséquence des intempéries qui ont touché le Sud-Est la veille.

38 euros d'amende

Quelques mètres plus loin sur les rochers non surveillé, Jilali venu de Grenoble s'est quand même offert une petite baignade: "Elle est bonne, elle n'a pas l'air polluée. Il n'y a rien de nocif, ça reste de la mer", croit-il savoir.

Cependant pour Victor Hugo Espinosa, président de l’association Ecoforum, la fermeture des plages est nécessaire car la qualité de l’eau n’est pas propice à une baignade. Car les orages et les pluies importantes peuvent provoquer des phénomènes de ruissellement d'eaux usées jusqu'à la mer, entraînant un risque de contamination bactériologique: "Il peut y avoir des restes de matière fécale, des bactéries, des métaux lourds, de la pollution qui sont néfastes pour l'homme", assure-t-il.

Ceux qui braveraient l’interdiction sur les plages surveillées s’exposent à une amende de 38 euros

Clémence Fournival (avec G.D.)