RMC

Jour du dépassement: les applis qui vous aident à protéger la planète

Lundi c’était le jour du dépassement, celui à partir duquel on a consommé toutes les ressources que la Terre peut produire en un an. Zoom sur les applis qui vous aident à protéger la planète.

Vous avez entendu parler de FaceApp, cette appli qui montre à quoi on ressemblera dans une trentaine d’années? Le buzz de cette appli a donné une idée à l’ONG Greenpeace qui a publié des photos de notre environnement aujourd’hui, et d’autres de ces mêmes paysages dans 30 ans.

Il y a par exemple une photo d’un ours sur la banquise. Sur celle 30 ans plus tard, seulement de l’eau, plus de glace ni d’ours blanc. Ou une photo de Manhattan aujourd’hui et l’autre, les gratte-ciels toujours fièrement dressés, mais devant une rivière Hudson totalement asséchée.

C’est très parlant, très efficace pour sensibiliser mais si on veut agir, sans trop savoir quoi faire, et sans vouloir se compliquer trop la vie, plein d’applications proposent des actions concrètes pour protéger la planète.

Les plus connues, comme GEEV, qui aide à réduire ses déchets sont dans le top 20 des plus installées sur smartphones. Et il y en a des centaines d’autres, avec chacune son credo.

Pour manger écolo, on peut installer par exemple TooGoodToGo, une appli anti-gaspillage ou Eat4good, qui donne des recettes écoresponsables.

Pour voyager écolo, on peut télécharger FairTrip ou Tookki. Et il y en a encore pour s’habiller écolo, faire son ménage écolo, se brosser les dents écolo, s’occuper de ses animaux écolo.

Si on devait en installer une seule, il y a celle qui vient d’être lancée par WWF, l’association de défense des animaux. Elle s’appelle WAG pour We Act for Good. Elle permet de se lancer des petits défis chaque jour, des défis à relever dans tous les "univers" de notre vie, au bureau, à table, lors d’une balade en forêt, etc.

Il y en a des très simples, comme ouvrir le moins d’onglets possibles dans son navigateur, et des plus chronophages, comme cultiver des champignons et des endives dans son sous-sol. Mais le vrai plus de l’appli WAG, c’est que pour certains défis, elle renvoie vers ces autres applis dont on parlait, très spécialisées qui ont déjà éprouvé leur système, qui utilisent les données les plus fiables. WAG c’est l’appli qui vaut les 20 meilleures applis écolos

Nina Godart