RMC

À Nice, la canicule touche aussi et surtout les sans-abris

À Nice, les SDF souffrent de la canicule

À Nice, les SDF souffrent de la canicule - Valery Hache / AFP

La canicule est toujours présente, ce samedi, dans le Sud-Est du pays. Le département des Alpes-Maritimes reste en vigilance orange. À Nice, cet épisode caniculaire est très éprouvant pour les sans-abris.

Le thermomètre est difficilement descendu en dessous de 25 degrés dans la nuit de vendredi à samedi, à Nice dans les Alpes-Maritimes. Le département est placé en vigilance orange depuis plusieurs jours. Il fera encore plus de 30 degrés ce week-end sur la Promenade des Anglais. Un épisode caniculaire très éprouvant pour les personnes vulnérables, en particulier les sans-abris. Ils peinent à trouver des structures d’accueil.

Le visage fatigué, Albert vit dans la rue depuis deux mois. Ce sans domicile fixe refuse de se rendre dans un centre d’accueil. La raison ? Il refuse de se séparer de ses deux caddies remplis d’affaires personnelles :

"Tout le monde m'a laissé tomber. Je n'ai rien mangé, je n'ai rien bu. Je ne veux pas laisser mes caddies dehors. J'ai des affaires qui me sont très chères là-dedans", déplore-t-il.

Malgré ces quelques refus, le centre communal d'action social affiche pourtant complet. Il accueille près de cent personnes par jour. Charline Leroy-Diaz est la directrice adjointe de l'établissement:

"On leur propose de l'eau, des sirops de menthe ou de grenadine, de manger équilibré et surtout la possibilité de prendre une douche".

Se mettre au frais est essentiel

Axel vit dans la rue depuis près de 18 mois. Pour lui, se mettre au frais et se reposer en cette période de canicule est essentiel:

"Pour reprendre la route, il nous faut cet espace qu'on a mis à notre disposition pour avancer et reprendre le cours de nos vies sans penser à tout ce qu'il s'est passé auparavant", explique-t-il.

Les places sont malheureusement limitées. Peu de structures d'accueil sont restées ouvertes cet été

Kelly Vargin et Arthur Blanquet