RMC

Après les inondations, le froid: la colère de Christine, agricultrice abandonnée de Seine-et-Marne

Alors que le bal des politiques se poursuit au Salon de l'Agriculture, Porte de Versailles à Paris, RMC a rencontré une agricultrice de Seine-et-Marne, à bout de nerfs. Après les inondations, le froid: son exploitation est toujours à l'arrêt et elle n'a, pour l'instant, aucune aide.

"On est carrément dans l'eau là..." Sur son exploitation de la Grande Paroisse, en Seine-et-Marne, la neige a remplacé la pluie, mais sous leur manteau blanc, l'orge et le blé de Christine sont totalement noyés. Depuis les inondations, début janvier, le niveau de l'eau n'est toujours pas rescendu.

L'agricultrice vit "un enfer": "On est toujours dans la misère. Pour le blé qui est recouvert là-bas, on ne peut pas le récupérer, c'est mort. Il faudra que je le re-sème un jour... Si je peux re-semer un jour".

"On est complètement abandonnés!"

Au total: c'est un tiers de son exploitation qui est endommagée. Depuis plus d'un mois, Christine multiplie les appels au département, à ses assureurs. Mais l'agricultrice se heurte toujours aux mêmes réponses: pas de dédommagement possible pour l'instant.

"Je vous tiens au courant dès que j'ai des infos" entend-elle. "J'appelle l'Etat, on me demande de voir avec vous, le problème c'est qu'on tourne en rond. Il faut que ça avance quoi! On est toujours en attente. On est complètement abandonnés! On nous oublie"

Lors de la crue de 2016, Christine avait déjà perdu 47.000 euros. A l'époque, le Conseil départemental de Seine-et-Marne l'avait alors indemnisé à hauteur de 1000 euros. 

Marie Monier et X.A