RMC

Inondations, quelles démarches quand on est sinistré?

Des milliers de personnes dans une dizaine de départements ont été touchés par les inondations.

Des milliers de personnes dans une dizaine de départements ont été touchés par les inondations. - Kenzo Tribouillard - AFP

En cas de sinistre, des démarches doivent être réalisées au plus vite pour pouvoir être indemnisé. Prendre des photos, éviter que les dégâts se propagent... Stanislas Di Vittorio, président d'Assurland.com vous donne quelques conseils.

Alors que la décrue s'amorce dans quelques communes touchées par les inondations, les habitants évacués vont bientôt découvrir les dégâts dans leur logement. A l'heure du grand nettoyage et de la question de l'indemnisation, il faut tenter de limiter les dégâts quand c'est encore possible.

"Les premières démarches à faire c'est d'essayer de mettre à l'abri ce qui peut être mis à l'abri. De protéger éventuellement s'il y a des fenêtres qui ont été cassées de faire en sorte de ne pas aggraver la situation, parce que si jamais vous avez un dommage et que vous ne protégez pas, les dégâts supplémentaires ne seront pas remboursés par les assurances", explique Stanislas Di Vittorio, président d'Assurland.com. 

Prendre des photos des objets dégradés

Il faut aussi penser à apporter la preuve des dégâts. "La deuxième chose à faire c'est prendre des photos pour montrer les objets qui ont été dégradés, l'état des murs. Vous avez dix jours pour contacter votre assureur (à compter de la déclaration de catastrophe naturelle, ndlr), cinq jours si ce n'est pas une catastrophe naturelle." Même si les assurés disposent de quelques jours, dans les faits mieux vaut contacter son assureur dès que possible, conseille Stanislas Di Vittorio.

"Il faut quand même aller assez rapidement. Pour les assureurs, le fait que vous le déclariez rapidement c'est un peu se protéger contre la fraude à l'assurance."

Le gouvernement doit reconnaître l'état de catastrophe naturelle lors du prochain conseil des ministres mercredi pour "les zones les plus touchées". Ce régime prend en charge les risques "naturels" type inondations, sécheresse, coulées de boue qui ne sont pas couverts pas les contrats d'assurance. Les assureurs ont ensuite un délai de deux mois pour vers une première partie de l'indemnisation et trois mois pour indemniser intégralement.

C. B avec Marie Dupin