RMC

La France va connaître sa plus petite production de vin depuis 1945

-

- - Illustration - Des vignes - Image Flickr

Durement touchée par le gel, la production de vin de 2017 va être la plus faible depuis 1945. Les bassins viticoles les plus affectés sont ceux du sud-ouest, d'Alsace et du Jura.

Une année compliquée pour les vignerons. La production de vin pourrait s'établir en 2017 à 37,2 millions d'hectolitres, soit un niveau inférieur de 18% à celui de 2016, indique le service statistiques du ministère de l'Agriculture.

Une chute de la production qui s'explique par la vague de gel qui a touché l'ensemble des bassins viticoles au printemps dernier. Tous les bassins viticoles ont été touchés à des degrés divers. Mais ceux du Sud-Ouest (notamment dans le Bordelais), des Charentes, d'Alsace et du Jura ont été les plus affectés.

"Économiquement, ça va être très compliqué"

"On est sur des pertes pour les produits qui ont été rentrés, c'est à dire tous les blancs, qui varient entre 35 et 55% par rapport à l'an dernier qui avait déjà été une petite récolte due à la sécheresse. Cette année c'est dû à l'épisode de gel qu'on a eu entre fin avril début mai", assure Bernard Hernandez, trésorier du syndicat des vignerons de l'Aude.

Seule petite source de satisfaction pour lui, la rareté du cru 2017: "On peut toujours se consoler, se satisfaire d'une qualité d'un millésime très rare, car depuis 1945, nous n'avons pas eu d'aussi petite récolte. Par contre économiquement, ça va être très compliqué sur les exploitations et les structures", assure-t-il.

Claire Andrieux (avec G.D.)