RMC

Lente décrue de la Seine: "Il faut inspecter toutes les écluses"

RMC
La lente décrue de la Seine a commencé. À Paris, les bateaux recommencent à circuler.

Après plus d'un mois d'interdiction de navigation à cause de la crue, les voies navigables ont rouvert samedi soir à 21 heures. Les bateaux-mouches, les restaurants, mais aussi les péniches de fret vont pouvoir reprendre du service progressivement. 

Chaque jour, Guislain de Richecourt scrute attentivement le niveau de l'eau à Paris mais "la décrue est très lente". Depuis plus d'un mois, les 12 bateaux de croisière de son entreprise sont à quai, dans l'incapacité de naviguer: "C'est très compliqué, notre chiffre d'affaires est de zéro. On a vraiment aucune activité donc on a dû mettre tout le monde, en chômage technique et en activité réduite. On est extrêmement frustré", raconte-t-il.

"Il faut inspecter toutes les écluses"

Avec la reprise de la navigation les bateaux de Guislain vont enfin pouvoir reprendre du service. Mais après plus d'un mois de crue, les équipes des Voies navigables de France ont beaucoup de travail comme l'explique Fréderic Alphand, le directeur adjoint du bassin de la Seine.

"Il faut inspecter toutes les écluses qui sont restées fermées pendant plusieurs jours, vérifier qu'il n'y ait pas de morceaux de bois ou d'obstacles qui entravent le fonctionnement des portes et nettoyer", assure-t-il.

Un travail minutieux pour éviter toute collision entre des éventuels troncs d'arbre et des bateaux.

Marie Regnier (Avec G.D.)