RMC

Les Français sélectionnés pour la convention climat face à Macron se préparent: "Il va falloir être très pertinent"

Emmanuel Macron rencontre vendredi, pour la première fois, les 150 Français de la Convention citoyenne sur le climat (CCC), qui veulent savoir ce qu'il fera de leurs futures propositions pour lutter contre le réchauffement.

Mickaël est salarié dans les transports, Marie-Hélène gardienne d'immeuble, Sylvain travaille dans le marketing. Dans quelques heures, ces trois membres de la convention citoyenne seront face à Emmanuel Macron forcément, il y a un peu d'appréhension.

"Je pense qu'il va falloir être très bon, très pertinent, très affuté pour pouvoir rivaliser un tout petit peu avec quelqu'un du niveau d'Emmanuel Macron", estime Sylvain. Mais pas question de se laisser intimider Marie-Hélène a des questions directes à poser au président: "Pourquoi continue-t-on à signer des traités comme le Ceta qui n'ont rien à voir avec l'écologie. Sur le plastique, j'ai appris qu'on avait repoussé de 20 ans son interdiction. Ce n'est pas possible, que faisons-nous là à cette convention?"

"Nous voulons être sûrs que nos propositions iront loin"

Dans 3 mois, ils remettront leurs propositions pour réduire l'empreinte carbone de la France mais seront-elles prises en compte ? Mickaël a besoin de garanties: "Ce qui nous faudrait, ce sont des mots qui nous rassurent. Nous voulons être sûrs que nos propositions iront loin, nous voulons être sûrs que les volontés politiques suivent".

Il espère que ces propositions ne finiront pas dans des cartons mais seront traduites dans la loi.

Juliette Droz (avec P.B.)