RMC

Ouragan Irma: l'inquiétude des Antillais de métropole

L'ouragan Irma a déferlé sur les Antilles françaises, faisant 6 morts à Saint-Martin. Les Antillais installés en métropole suivent avec anxiété la catastrophe.

Les Antillais installés en métropole vivent eux aussi des moments difficiles. RMC a rencontré Christian, originaire de Guadeloupe dans son restaurant du 20e arrondissement de Paris. Il suit la progression de l'ouragan Irma par tous les moyens: télévision locale, réseaux sociaux. Il n'a jusqu'à maintenant pas réussi à joindre ses proches. Il est notamment sans nouvelles d'amis de Saint Barthélemy: "Ca ne marche pas. Je viens de téléphoner. Des personnes de Saint-Barth ici essaient de joindre leur famille, ça ne marche pas", s'inquiète-t-il.

"Je pense à eux, c'est très dur"

Claude, l'un des habitués du restaurant, a toute sa famille en Martinique. Ce retraité aurait préféré être avec eux sur place: "On est toujours inquiet quand on a une mère aux Antilles. Dès que je me suis réveillé, j'ai regardé le vent. Ce n'est pas beau de voir comment ça se passe. Je pense à eux, c'est très dur". Ces Antillais pensent déjà à la reconstruction et redoutent des conséquences pour le tourisme dans les îles.

L'ouragan de catégorie 5, la plus élevée dans la classification de ces phénomènes a frappé mercredi les îles françaises de Saint-Barthélemy et franco-néerlandaise de Saint-Martin. Avec des rafales de vent à 280 km/h, Irma, qualifié de "potentiellement catastrophique" par le Centre américain des ouragans (NHC) menace désormais Porto Rico, Haïti et la Floride.

Nicolas Ropert (avec P.B.)