RMC

Pourquoi il ne faut pas jeter sa peau de banane dans la nature

Jeter ses peaux de bananes dans la nature aurait des effets négatifs sur l'environnement et dangereux pour les animaux.

Fini les mauvaises habitudes. Jeter sa peau de banane ou son trognon de pomme pendant une promenade en forêt aurait un impact négatif sur l'environnement. 

"Ces aliments naturels ne se décomposeront pas rapidement", avertissent sur leur page Facebook les gardes du parc national de Glacier, dans le Montana, pour inciter les visiteurs à garder leurs déchets.

Une lente décomposition

"Si les animaux ne mangent pas ces déchets alimentaires, leur décomposition demandera bien plus longtemps que vous ne le pensez", jusqu'à "plusieurs années" pour certains fruits en fonction de l'environnement, soulignent les rangers de ce parc situé à la frontière canadienne, une "réserve de biosphère" inscrite au patrimoine de l'Unesco.

Des produits mal digérés par les animaux

Mais surtout, ces jets en nature peuvent avoir des conséquence pour les animaux: "Si la faune sauvage les mange, ils ne seront probablement pas bien digérés car ces animaux ne sont pas accoutumés à cette nourriture".

Cette nourriture peut enfin mettre en danger les animaux de manière insoupçonnée.

"Par exemple, si vous lancez le reste de votre pomme par la fenêtre de votre voiture, cela peut inciter les animaux sauvages à venir chercher leur nourriture le long des routes. Et plus ils passent de temps près des routes, plus ils courent le risque de se faire percuter par une voiture", insistent les rangers.

Une peau de banane est certes biodégradable mais le processus peut demander deux ans dans le parc de Glacier, tandis qu'il faudra tout de même huit semaines pour un trognon de pomme.

Quentin Vinet avec AFP