RMC

Pourquoi la "pêche électrique" fait-elle polémique?

Certains poissonniers, restaurateurs et associations de protection de la mer réclament l'interdiction totale de la pêche électrique. Le Parlement européen a demandé l'interdiction de cette pratique, ce mardi.

Ses détracteurs l'accusent de vider les fonds marins. La pêche électrique est dans le collimateur d'associations et de professionnels de la poissonnerie, alors que la technique est expérimentée en Mer du Nord actuellement. Une technique controversée et dévastatrice pour la filière de pêche française. Aldric Léonard, poissonnier depuis 20 ans, en subit les ravages, et ne veut pas rester les bras croisés: "Très souvent, sur des caisses de poissons venant de Hollande/Belgique on a des poissons plats qui sont marqués. Ils ont des hématomes sur le corps, la chair est brûlée", détaille-t-il.

L'artisan vient de lancer une campagne d'affichage pour dénoncer et boycotter les produits issus de cette pêche. "Les poissonniers sont ceux qui font le marché. Ce sont les poissonniers qui décident ou non d'acheter et vendre ce type de produits".

Les consommateurs pas informés

Problème: il est pour l'instant impossible de savoir si les poissons ont été pêchés par des chaluts électriques ou non... Ce que dénonce également Claire Nouvian, présidente de l'association Bloom. "Sur les étals, l'engin de pêche est indiqué, mais pas l'utilisation de courant électrique. C'est une information cruciale mais manquante", regrette-t-elle alors que son association dépose une pétition aux députés européens ce mardi.

La principale organisation de restaurateurs, l'Umih, et Mr Goodfish, programme européen pour sensibiliser consommateurs et professionnels à la consommation durable des produits de la mer, ont également demandé lundi "l'interdiction totale" de la pêche électrique.

Le Parlement européen est allé dans ce sens et a demandé mardi l'interdiction de la pêche électrique en Europe, s'opposant donc à une dérogation proposée par la Commission. Pourtant, le vote est une étape sur le long parcours législatif du texte au sein de l'UE. Le Parlement va maintenant entrer en négociation avec le Conseil (les Etats membres) et la Commission pour trouver un compromis final.

J.A. avec A. Bouitcha et AFP