RMC

Réchauffement climatique: baisse de l'espérance de vie et arrivée de "poissons-aliens" à Marseille

REPORTAGE - François Hollande inaugure ce jeudi le forum méditerranéen sur le climat (MedCop21) à Marseille. Cette réunion a pour thème le changement climatique et ses impacts en Méditerranée. Un réchauffement climatique qui se ressent déjà dans l'air et dans l'eau de la cité phocéenne comme a pu le constater RMC.

La Méditerranée est l'une des zones les plus sensibles au réchauffement climatique. Ce constat a été dressé par le président de l'Institut de la recherche pour le développement (IRD) Jean-Paul Moatti alors que s'ouvre ce jeudi (et jusqu'à vendredi) à Marseille un forum méditerranéen sur le climat, intitulé MedCop21. Inauguré par François Hollande ce matin, il s'agit d'un prélude à la conférence Cop21 des Nations-unies qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre.

"C'est préoccupant"

La manifestation s'articulera autour de plusieurs conférences, tables rondes et ateliers sur le changement climatique et ses impacts en Méditerranée. Un réchauffement climatique qui, dans la cité phocéenne, se constate d'abord dans l'eau, avec l'arrivée de nouveaux poissons… "On constate l'arrivée de poissons extérieurs, des 'aliens', venus des mers tropicales, par le canal de Suez et Gibraltar, et ce parce que la Méditerranée s'est réchauffée et qu'ils trouvent désormais de bonnes conditions pour s'installer", déplore sur RMC Benjamin Durand, directeur adjoint du parc national des Calanques à Marseille.

"Le poisson-flûte par exemple est typiquement un poisson que l'on verrait plutôt en aquarium en France mais que l'on peut voir maintenant autour des Calanques, souligne-t-il. C'est préoccupant parce que les indicateurs sont plutôt à une poursuite du réchauffement. Les conséquences? Que ces espèces introduites créent de nouveaux déséquilibres par rapport aux espèces locales".

8 mois d'espérance de vie en moins à cause de la pollution

Mais à Marseille et ses environs le réchauffement climatique se traduit aussi dans l’air avec des très nombreux et importants pics de pollution. Autant de seuils d'alerte dépassés qui ont des conséquences mesurables sur la santé des habitants, comme l’explique Dominique Robin, directeur de l’observatoire Air PACA. "La pollution de l'ozone est due à la fois à l'activité humaine et à l'ensoleillement. Une étude importante montre qu'un Marseillais perd en moyenne 8 mois d'espérance de vie liés à la pollution atmosphérique et aux particules fines par rapport à une moyenne européenne", alarme-t-il.

Il ajoute: "La difficulté en matière de pollution atmosphérique c'est que cela concerne vraiment toutes les activités. A la fois les transports mais aussi l'industrie, le chauffage et le chauffage en bois en particulier". Aujourd’hui, les agglomérations de Marseille, Nice, Toulon et Avignon dépassent chaque année les seuils d’alerte aux particules fines édictés par l’Union européenne…

Maxime Ricard avec Lionel Dian