RMC

Saffran, élue plus beau chat de France: "C'est une chatte exceptionnelle"

Saffran, chatte Norvégienne, qui a remporté le Trophée des reproducteurs du Loof.

Saffran, chatte Norvégienne, qui a remporté le Trophée des reproducteurs du Loof. - Loof

Le Loof (Livre officiel des origines félines) a attribué ce samedi au Salon de l'Agriculture son Trophée des reproducteurs, le top des concours de beauté félins, a une chatte de race Norvégienne appelée Saffran. Sa propriétaire et éleveuse, Marie-Pierre François, explique pour RMC.fr ce qu'est un beau chat et les critères qui entrent en ligne de compte.

Marie-Pierre François est vétérinaire et éleveuse de Chat des forêts de Norvège (ou Norvégien) depuis 1999. Une de ses chats, Saffran, a remporté ce samedi le concours du plus beau chat au Trophée des reproducteurs LOOF, en catégorie Elite A (la plus haute récompense), au Salon de l'Agriculture. Elle possède 18 chats, dont dix sont des "retraités", qui ont fini leur carrière de reproduction. Les 8 autres font des concours de beauté.

"Ce Trophée des reproducteurs LOOF (Livre Officiel des Origines Félines), ce n'est pas un concours de beauté comme les autres, puisqu'il est basé sur des critères esthétiques, bien sûr, mais aussi sur les résultats des tests de santé des chats, et sur leur propre descendance aussi. C'est un concours d'élevage en plus d'être un concours de beauté. Les 30 chats qui avaient été sélectionnés représentent le top du top de leur race. Sur les 30 qui ont été présentés sur le Salon de l'Agriculture, ils n'en ont gardé que 10 qui ont concouru ce samedi, et c'est Saffran qui a gagné.

C'est quoi un beau chat? C'est très subjectif. Chacun va trouver dans une race donnée ce qui lui plaît. Nous, ce que nous aimons chez les chats Norvégiens, c'est que ce sont des chats avec des grands poils, avec une allure très rustique, qui sont très costauds, avec des grosses pattes, des poils dans les oreilles… Pour moi, c'est ça un beau chat. 

"Je l'ai achetée 1.000 euros, un prix moyen pour un chat de race"

Je suis très fière. C'est exceptionnel de récompenser une chatte qui a déjà 8 ans, alors que d'habitude on récompense de jeunes chats. Elle a été comparée à des chats qui étaient aussi magnifiques, et c'est fantastique qu'elle ait gagné. Ça met en valeur les éleveurs qui travaillent bien. Elle a reçu le titre Elite A, le plus haut accordé par le Loof sur les chats d'élevage. C'est tout à fait honorifique, elle a reçu une belle cocarde et c'est tout. On ne gagne jamais d'argent dans les concours, parfois des petits cadeaux, comme des tapis pour nos chats, rien d'exceptionnel.

C'est une chatte que j'ai achetée il y a 8 ans en Suède. Une chatte exceptionnelle qui a fait une vingtaine de chatons, dont 10 sont déjà classés dans les meilleurs chats. C'est la grand-mère de l'élevage, puisqu'y sont présents ses enfants, ses petits-enfants et ses arrières petits-enfants. Je l'ai acheté aux alentours de 1.000 euros, un prix moyen pour un chat de race. Sans compter deux allers-retours en Suède, plus les tractations avec l'éleveur…

"Les chats doivent être préparés, toilettés, peignés…"

Sur tous les concours de beauté les chats doivent être préparés, toilettés, peignés… On fait bien attention à ce qu'ils soient vraiment jolis. Certaines races doivent être baignées avant les concours, comme les Persans. Les Norvégiens, comme Saffran, doivent être peignés parce qu'ils ont des poils épais pour résister à la neige. Mais on ne les lave quasiment pas avant les concours. Ça nécessite beaucoup de soins d'entretien, mais il n'y a pas besoin de diététique particulière. Les chats de race ne sont pas des chats fragiles, contrairement à ce qu'on peut penser.

Sur des concours comme ça, où il y a des centaines de personnes et énormément de bruit, on ne peut pas emmener de chats qui sont stressés. Le fait d'être un chat qui est assez zen et qui peut rester tranquille pendant la présentation, ça fait partie de la sélection. Habituer les chats à être tranquilles, à être manipulés par n'importe qui, à rester calme en toute circonstances, ça fait partie de la préparation et ce n'est pas si facile. Heureusement, Saffran est très débonnaire. Elle aime venir voir les visiteurs, se faire caresser… On fait beaucoup de concours pendant la saison où les chats sont en fourrure, c’est-à-dire entre octobre et avril".

Propos recueillis par Philippe Gril