RMC

Après un plein d'essence polluée, Eni tarde à rembourser les 10.000€ de réparation de son van

Depuis huit mois, le van de Julien et Sarah est inutilisable. C'est en partant en vacances que ces parents de quatre enfants ont eu le malheur de voir leur véhicule tomber en panne après un plein d'essence polluée. Eni, le fournisseur d'essence, tarde à rembourser la famille, obligée de louer une voiture de substitution à ses frais.

Julien et Sarah, qui habitent à Cannes, ont quatre enfants de 2, 7, 11 et 12 ans. Quand on est une joyeuse troupe de six personnes, il faut forcément un véhicule adapté. Alors à la naissance du petit dernier, Julien et Sarah ont acheté un van. Mais ça fait huit mois qu’il est au garage, inutilisable, bloqué dans un garage après un plein d’essence pollué.

"On partait en week-end près de Brignolles et on est tombé en panne sur l'autoroute. On s'est aperçu au bout de quelques expertises que l'essence était polluée. On est allé d'expertises en contre-expertises en rapport auprès d'Eni, le fournisseur de l'essence, et huit mois après, le van est toujours inutilisable en attendant un retour d'Eni pour commencer les réparations."

10.000 € de réparations

Pour les trajets du quotidien, Julien peut compter sur une ancienne voiture et a pu en louer une autre pour une longue durée. Mais tout déplacement relève de la mission: "Quand on veut aller à Nice par exemple, on doit prendre deux voitures et au prix de l'essence actuellement, c'est pénible. Dès qu'on veut faire quelque chose on se retrouve avec deux voitures".

Toutes les expertises consultées par RMC confirment une panne liée à ce plein d’essence polluée, distribuée par Eni dans une station de Cannes La Bocca. Mais l’entreprise n’a toujours pas pris en charge les réparations et il y a en a pour plus de 10.000€.

Plusieurs victimes

En fait, Julien et sa famille ne sont pas les seules victimes de cette pollution. En mai dernier, une douzaine d’automobilistes ont été concernés par l’essence polluée de la station-service Eni de Cannes La Bocca, à la suite d'un problème de condensation dans la cuve. Eni assure à RMC qu’ils ont tous été remboursés. Tous... sauf notre auditeur. On nous dit que le dossier de Julien a pris du temps, qu’il n’est complet que depuis le 23 décembre, il y a près d'un mois quand même…

Mais après l'intervention de "RMC s'engage pour vous", Eni va enfin régler la facture de 10.700€ pour réparer le van. Et pour les 6.000€ de location d’un véhicule de remplacement depuis huit mois, l’entreprise va envoyer une proposition d’indemnisation à Julien, qui espère que tout se fera rapidement.

Amélie Rosique, Elise Denjean et Joanna Chabas