RMC

"Découverte Voyage": la Nouvelle-Orléans, la plus française des villes américaines

Tout l'été, RMC, Gallimard et Cartoville vous propose la chronique "Découverte Voyage". Ce mardi, Antoine Besse nous emmène à la Nouvelle-Orléans, la plus française des villes américaines, berceau du jazz.

Welcome in New Orleans! Voici la plus inclassable des villes américaines avec son ambiance unique, son atmosphère tropicale, ses noms français, ses maisons du Sud et ses traditions qui n’appartiennent qu’à elle.

Le souvenir de l’ouragan Katrina de 2005 est encore vivace mais la cité aux 500 festivals, un record, a repris le dessus avec sa musique omniprésente et sa cuisine créole.

Ce qu’il ne faut pas rater à NOLA

A deux pas du large Mississippi, flânez dans le Vieux Carré de la Nouvelle Orléans. C'est tout simplement l’ancienne ville française avec deux célèbres rues parallèles: Bourbon St et ses bars tonitruants des jam sessions ; juste à côte Royal Street nettement plus chic, où se côtoient restaurant et antiquaires et surtout les fameux balcons en fer forgé.

Qui dit New Orleans dit... jazz

Bienvenue dans la ville natale de Fats Dominos ou Louis Amstrong… C’est sur Frenchmen St dans le faubourg Marigny avec ses maisons créoles basses que l'âme jazzy de la Nouvelle-Orléans vit le plus fort. On passe devant des adresses mythique comme The Maison, le Spotted Cat, le Snug Harbor et des concerts live tous les soirs.

La ville ne se limite pas à la musique: elle propose aussi un magnifique musée d’art, le NOMA, construit au milieu d’un grand parc où on trouve des Picasso, des Degas mais aussi de l’art africain…

Autre facette de la culture de la Nouvelle-Orélans: les cimetières. Il n’y pas de tombes dans le sol trop inondable mais une forêt minérale de mausolée. Une ambiance curieuse avec des obsèques en musique.

Vivre comme les habitants

Les Néo-Orléanais sont fiers (avec raison) de leur ville et de ses traditions si particulières. Pour en prendre conscience, rien ne vaut la période de Mardi Gras en février où la ville montre l’étendue de sa folie: Afro-américains déguisés en Indiens, fanfares, défilés… La fête!

En bonus: une échappée belle

A 30 km au Sud, une visite du Jean Lafitte National Historical Park vous attend pour découvrir le bayou à découvrir à pied sur des pontons avec alligators, de la mousse tombant des branches et des oiseaux par centaine. 

Vous retrouvez toutes ces adresses et plus encore dans le Cartoville Nouvelle-Orléans

Antoine Besse