RMC

Eglise de scientologie à Saint-Denis: "Avec leur prosélytisme, ils s'attaquent aux plus fragiles", alerte le maire

La scientologie s'est offert un bâtiment de plus de 7.000 m2 à Saint-Denis. Un nouveau siège acheté 33 millions d'euros. Une installation que le maire de la ville ne voit pas d'un bon œil.

La scientologie s'installe en Seine-Saint-Denis. Le mouvement, condamné plusieurs fois en France pour escroquerie, s'est offert un bâtiment de 7.000 mètres carrés à Saint-Denis pour y installer ses bureaux. Un bâtiment imposant à moins d'un kilomètre du stade de France bientôt orné de la croix de l'Eglise de scientologie. A l'intérieur, un auditorium de 720 places, des salles de cinéma, un espace fitness, une bibliothèque, des salles de formation, des dizaines de bureaux et quatre saunas -car se purifier fait partie des stages de la scientologie-.

Inquiet, Laurent Russier, maire de Saint-Denis, le martèle, ils ne sont pas les bienvenus: "Il y a du prosélytisme qui se fait notamment l'association Le chemin du bonheur qui est ouvertement une association de scientologie qui se rend sur les places publiques avec de l'empathie, des mouvements de solidarité. Mais en fait, il s'agit de s'attaquer aux plus fragiles. Nous alertons les habitants, les entreprises du secteur sur ce danger du prosélytisme".

Les élus locaux s'opposent

L'association distribue déjà des livrets depuis le mois de novembre, chaque semaine, dans différents quartiers de Saint-Denis, pour attirer de nouveaux adhérents. Les élus locaux sont largement opposés à l’arrivée de l’Eglise de scientologie en Seine-Saint-Denis mais disposent de peu de moyens pour contrer cette future installation.

"La notion de secte n'existe pas dans le droit français donc on ne peut pas attaquer quelqu'un au prétexte qu'ils sont une secte. Ils ont une idéologie qui formate la pensée des individus et tue la liberté de chacun. Après, nous sommes dans une république laïque et on tolère la pensée et la liberté de chacun et c'est normal. Ce que nous cherchons c'est ce qui est dangereux pour les personnes", Daniel Sisco, explique le président de l'Association de Défense des Familles et de l'Individu.

Leur seule arme aujourd'hui pour préserver quiconque de l'Eglise de scientologie, est la prévention contre les phénomènes et dérives sectaires.

Bettina de Guglielmo avec Paulina Benavente