RMC

Hollande veut limiter l'immigration

-

- - -

François Hollande a jugé vendredi «indispensable» une «limitation de l'immigration économique» en période de crise. S'il est élu le 6 mai, le candidat PS plaide pour un quota annuel d'immigrés.

Marine Le Pen est bien l'arbitre de l'entre-deux-tours, et du duel Hollande-Sarkozy. Les deux candidats finalistes ont soudainement repris le thème de l'immigration, qui reste le premier sujet de préoccupation du Front national.
Après le retour aux frontières de Nicolas Sarkozy, c'est au tour de François Hollande de s'emparer du débat: ce vendredi matin, le candidat socialiste a jugé «indispensable» la «limitation de l'immigration économique» en période de crise.
S'il accède à l'Elysée, François Hollande veut même fixer des quotas d'immigrés: il reviendrait au Parlement d'arrêter chaque année le nombre des immigrés autorisés à entrer en France.
«Et je veux même lutter contre l'immigration clandestine sur le plan économique. Ce n'est pas normal qu'un certain nombre d'employeurs, de façon cynique, utilisent de la main d'oeuvre clandestine», a ajouté François Hollande.

Maintien de la loi sur la burqa

Un acquis au moins de la présidence Sarkozy ne serait pas remis en cause, si le candidat PS était élu le 6 mai prochain: la loi d'interdiction du port du voile intégral dans l'espace public, votée en 2010 et appliquée depuis 2011.
«Je maintiendrai, bien sûr, la loi sur la burqa et je la ferai appliquer de la meilleure des façons», a déclaré François Hollande. Député PS de Corrèze, il s'était abstenu lors du vote de la loi à l'Assemblée, à l'instar du groupe socialiste.

Marine Le Pen est «autorisée»

Quelle consigne de vote donner en cas de duel UMP/FN au second tour des législatives?
François Hollande appellera à voter pour l'UMP, tout en soulignant que Marine Le Pen est «autorisée» dans la République française.
Voter UMP pour contrer le FN? «Je l'ai déjà fait, c'était en 2002, se souvient François Hollande. Ce n'est pas facile». Comme 82% des votants, le candidat PS avait alors choisi Jacques Chirac dans l'isoloir, pour faire barrage à Jean-Marie Le Pen.

La Rédaction