RMC

JO 2024: RMC vous fait visiter le chantier de l'Arena de La Chapelle à Paris

La principale salle de l'Arena, c'est ce cylindre qui pourra accueillir 8.000 personnes pour les compétitions sportives, et jusqu'à 9.000 personnes pour des concerts.

La principale salle de l'Arena, c'est ce cylindre qui pourra accueillir 8.000 personnes pour les compétitions sportives, et jusqu'à 9.000 personnes pour des concerts. - Romain Cluzel

Les épreuves de badminton et de gymnastique rythmique pour les Jeux olympiques auront lieu à l'Arena de la porte de la Chapelle: c'est la seule construction dans Paris pour ces JO. RMC vous fait visiter le chantier de ce futur complexe sportif.

C'est la seule construction dans Paris pour les Jeux olympiques de 2024: l'Arena de la porte de la Chapelle, au nord de la capitale, doit accueillir les épreuves de badminton et de gymnastique rythmique à l'été 2024.

Avec une capacité de 8.000 places, elle accueillera principalement, après les Jeux, l'équipe du Paris Basketball et des concerts. En attendant son ouverture, les travaux de gros œuvre se sont terminés en décembre, et la charpente commence à être installée. 300 ouvriers s'activent chaque jour pour finir les travaux à temps pour les Jeux. RMC a pu visiter ce futur complexe sportif.

La principale salle de l'Arena, c'est un cylindre qui pourra accueillir 8.000 personnes pour les compétitions sportives, et jusqu'à 9.000 personnes pour des concerts.

L'Arena de la porte de la Chapelle accueillera surtout l'équipe du Paris Basketball et des concerts après les Jeux.
L'Arena de la porte de la Chapelle accueillera surtout l'équipe du Paris Basketball et des concerts après les Jeux. © Romain Cluzel

Ce chantier devrait s'acheter en décembre 2023

Une jauge encore inexistante à Paris, puisque l'Accor Hotel Arena (Bercy) compte 16.000 places et les salles Carpentier et Coubertin entre 4.000 et 5.000 places.

Les premiers éléments de l'immense charpente en acier sont en train d'être mis en place: cette étape cruciale doit se terminer vers le mois de juin. Il restera ensuite à installer le toit, les derniers gradins sur la partie basse et le parquet pour accueillir les basketteurs du Paris Basketball, qui occupe pour l'instant la salle Carpentier.

L'intérieur de la salle principale de l'Arena de la porte de la Chapelle
L'intérieur de la salle principale de l'Arena de la porte de la Chapelle © Romain Cluzel

Le chantier a pris du retard notamment à la suite de la guerre en Ukraine. Il devrait s'achever en décembre 2023, à la place de septembre comme prévu initialement.

La mairie de Paris espère ouvrir la salle au public le mois suivant, en janvier 2024, afin de tester la salle pendant quelques mois avant les Jeux olympiques de Paris en juillet. La salle se transformera alors momentanément en terrains de badminton et en salle de gymnastique rythmique.

Un visuel immersif de la salle principale est visible ici.

Des panneaux solaires installés sur les gymnases

A côté de cette salle principale, deux gymnases superposés viennent compléter l'Arena. Ces deux salles multisports accueilleront notamment des élèves des écoles et collèges environnants.

L'intérieur du gymnase supérieur, qui accueillera après les JO des élèves des écoles et collèges environnants.
L'intérieur du gymnase supérieur, qui accueillera après les JO des élèves des écoles et collèges environnants. © Romain Cluzel

Dans le gymnase supérieur, éclairé par un vitrage en demi-lune, une tribune de 750 places est en cours d'installation. C'est ici que jouera notamment une des principales équipes parisiennes de futsal.

Dans le gymnase supérieur, éclairé par un vitrage en demi-lune, une tribune de 750 places est en cours d'installation.
Dans le gymnase supérieur, éclairé par un vitrage en demi-lune, une tribune de 750 places est en cours d'installation. © Romain Cluzel

Sur le toit de ces gymnases, des panneaux solaires permettront d'assurer "à 90% du temps l'autonomie en énergie de l'Arena" explique Christophe Rosa, délégué général adjoint aux JO à la mairie de Paris.

Pour y accéder, la mairie mise sur les transports en commun

Enfin, entre ces deux gymnases, un niveau intermédiaire ainsi qu'une terrasse doivent accueillir des restaurants, des commerces ou encore des animations pour maintenir une activité sur le site en dehors des jours de compétition ou d'événements. La boutique du Paris Basketball sera également installée sur place. Pendant les Jeux, ils pourront servir de salle d'échauffement ou de salle de presse.

Les gymnases serviront, pendant les JO, de salle d'échauffement ou de salle de presse
Les gymnases serviront, pendant les JO, de salle d'échauffement ou de salle de presse © Romain Cluzel

Pour accéder au site, la mairie mise avant tout sur les transports en commun, avec une station de tramway et de métro à proximité. Un parking de 200 places pour les voitures (principalement pour le personnel de la salle et les VIP) et de 200 places pour les deux-roues seront proposés en sous-sol. Une centaine de places seront disponibles pour les vélos, un chiffre qui pourra monter à 300 lors des gros événements.

Romain Cluzel (édité par AB)