RMC

"Pour de la pierre on est déjà presque au milliard alors que rien n'est fait pour des personnes en détresse": les "gilets jaunes" divisés après l'incendie de Notre-Dame

Des milliers de manifestants à travers la France se sont inscrits sur Facebook pour faire le déplacement et converger vers la capitale. Mais à la question faut-il marcher ou pas en hommage à Notre Dame de Paris, les "gilets jaunes" sont divisés.

Verra-t-on des gilets jaunes au pied de Notre-Dame pour leur 23e samedi de mobilisation ? L'incendie de la cathédrale faite réagir les manifestants sur les réseaux sociaux.

Plusieurs pages internet des cortèges prévus samedi mentionnent le drame. Pour certains, il est évident avec l'incendie de la cathédrale qu'il faut adapter le parcours du défilé. Les gilets jaunes menés par Sophie Tissier souhaitent faire de Notre Dame le point d'orgue d'une marche qu'ils veulent "pour le patrimoine du peuple".

"On ne peut pas aller manifester comme si de rien n'était"

"On ne peut pas aller manifester comme si de rien n'était alors qu'on manifeste dans Paris depuis des semaines. Cette manifestation va aller de la basilique de Saint-Denis à Notre-Dame pour rallier le cœur des Français aux gilets jaunes", explique-t-elle sur RMC.

Pour d'autres pas question d'en faire le thème de leur défilé. C'est la défense de l'humain et non la défense de la pierre qui prévaut, assure Jérôme Rodrigues, figure emblématique du mouvement.

"Pour de la pierre on est déjà presque au milliard alors que rien n'est fait pour des personnes en détresse"

"C'est regrettable ce qu'il s'est passé à Notre-Dame mais il ne faut pas oublier qu'il y a des gens qui meurent dans la rue. Cela fait des mois que des gens défilent et aucun million n'est débloqué et là pour de la pierre on est déjà presque au milliard alors que rien n'est fait pour des personnes en détresse", clame-t-il.

Le gilet jaune doit défiler lui dans un cortège appelé l"'Ultimatum 2, appel national et international, tous à Paris". L'événement principal intéresse pour le moment près de 18.000 internautes sur Facebook. D’autres rassemblements se préparent pour ce 23e samedi de manifestation. Certains non-déclarés cette fois sont prévus par des gilets jaunes ou des black blocks à proximité des Champs Élysées.

Nicolas Traino (avec Guillaume Dussourt)