RMC

Présidentielle: "après avoir toujours voté à droite, Jean-Luc Mélenchon est devenu mon seul espoir"

Jean-Luc Mélenchon, lors du débat présidentiel du 4 avril 2017.

Jean-Luc Mélenchon, lors du débat présidentiel du 4 avril 2017. - AFP

Jean-Luc Mélenchon atteint désormais la troisième place dans les intentions de vote. Selon plusieurs sondages, il devance ainsi François Fillon. Dany Revillon, 66 ans, a toujours voté à droite lors des élections présidentielles. Cette année, elle a décidé de voter pour le candidat de la France insoumise. Elle explique son choix à RMC.fr.

Dany Reveillon, 66 ans, a toujours été une électrice de droite. Dégoûtée par les affaires Fillon et Les Républicains, elle voulait d'abord voter blanc, avant d'être convaincue par la candidature de Jean-Luc Mélenchon: 

"J’ai toujours voté à droite, à chaque élection: pour Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy… Maintenant c’est fini. Le 'bling bling' de Sarkozy et les casseroles qu’il a traînées m’ont dégoûtée. Je me suis dit que l’UMP (devenu Les Républicains, NDLR) n’était pas un parti intéressant.

"Aujourd'hui, je ne veux plus entendre parler de la droite"

J’avais toujours entendu dire que François Fillon était un homme intègre, d'une grande droiture. D’ailleurs, il se présentait tel quel. Je me disais 'pourquoi pas lui?'. Maintenant, je suis tellement écœurée, que ce n’est absolument plus possible pour moi. Quand on me parle de ses costumes et des emplois fictifs de sa femme, je suis très en colère. Si, nous, nous étions mis en examen, on n’irait pas parader devant les médias, on ne pourrait pas y échapper. Nous ne sommes pas des imbéciles. Il disait qu’il fallait se serrer la ceinture, mais lui, il l’ajuste bien à son pantalon très chic fait sur mesure. Aujourd’hui, la droite, je ne veux plus en entendre parler.

Alors quel est le recours? Je ne peux pas voter pour Marine Le Pen, c’est absolument impossible; je ne peux pas voter pour les petits candidats; je ne vote pas socialiste, jamais, encore moins pour Benoît Hamon qui n’a aucune stature présidentielle. Emmanuel Macron ne me plait pas, il n’y a que la finance qui l’intéresse, il ne m’inspire rien, il a les dents longues, il veut absolument réussir.

"Jean-Luc Mélenchon est la seule personne pour qui j'ai envie de voter"

Je connais beaucoup de personnes qui sont dans mon cas, et qui sont totalement indécises. Moi-même, je l’étais jusqu’à récemment. J’ai même envisagé de me déplacer pour aller voter blanc, mais ce n’est pas bien, il vaut mieux voter pour quelqu’un.

J’avais déjà repéré Jean-Luc Mélenchon dans diverses émissions, comme On n’est pas couché, avant qu’il ne soit candidat. C’est un homme qui m’a toujours plu, par sa façon d’être, d’agir, de parler. Certains l’ont toujours considéré comme une 'grande gueule', c’est vrai que parfois il en faisait trop. Mais comme j’étais de droite, je ne m’y intéressais pas beaucoup.

Là, il s’est calmé, il est en position de stature présidentielle. Il est différent, tout en restant le même Mélenchon qu’on a remarqué pour ses prises de position. Aujourd'hui, c’est la seule personne pour qui j’ai envie de voter. Je n’ai envie de voter pour personne d’autre.

"Il m'apporte de l'espoir"

J’ai aussi suivi tous les débats télévisés: Jean-Luc Mélenchon, lui, il a une ligne de conduite qui est toujours la même, c’est un orateur hors pair. C’est le seul qui est honnête et qui ose mettre les pieds dans le plat, en évoquant les affaires Fillon et Le Pen. A force de l'avoir entendu parler, j’ai été séduite. C’est un homme qui a aussi de l’humour. C’est loin d’être un imbécile, il est très intelligent. Dans mon entourage, toutes mes amies iront voter pour lui.

C'est le candidat qui m’apporte de l’espoir, surtout concernant les retraites. Les personnes qui ont des petits revenus, comme moi, ne peuvent pas vivre décemment. Il est le seul espoir qu’il me reste, je n’en ai pas d’autre. Il s’intéresse aussi beaucoup à l’écologie, aux animaux, c’est très important pour moi. Il reste le candidat qui me convient le mieux.

Je ne dis pas qu’il ne me décevra jamais, mais je suis déterminée à voter pour lui. Si jamais il n’était pas au second tour, et si on se retrouvait avec Emmanuel Macron et Marine Le Pen, je pense que j’irai voter blanc. C’est Mélenchon ou rien". 

Propos recueillis par Alexandra Milhat