RMC

Coronavirus: moins de 1000 malades en soins intensifs en Italie, plus de 80.000 morts aux Etats-Unis

RMC
Si l'Europe semble souffler face à l'épidémie, le bilan s'alourdit de jour en jour aux Etats-Unis.

Le soulagement, et la panique. Les chiffres de l'épidémie de coronavirus sont toujours plus lourds à travers le monde. Et la pandémie n'est toujours pas terminée. Ainsi, les Etats-Unis ont franchi lundi la barre des 80.000 décès liés au nouveau coronavirus, selon le comptage de l'université Johns Hopkins, un bilan dramatique - le pire officiellement enregistré par un pays - appelé à encore gravement s'alourdir dans les prochaines semaines.

Les Etats-Unis sont, selon les bilans officiels, le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas recensés (sans tenir compte de la taille de leur population). La ville de New York compte à elle seule le quart des morts déplorées, avec près de 20.000 décès. Et le bilan new-yorkais pourrait être sous-estimé de plusieurs milliers, ont averti lundi les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC). 

De l'autre côté de l'Atlantique, l'Italie, le pays européen le plus touché, souffle enfin. Il y avait lundi moins de 1.000 malades en soins intensifs en Italie, 999 exactement, une première depuis le 10 mars, lendemain de la décision de confiner la population, a indiqué la protection civile. Le pic du nombre de personnes infectées en soins intensifs avait été atteint le 3 avril, avec 4.068 personnes. 

A ce moment de la pandémie, le système hospitalier dans le nord de l'Italie était au bord de la rupture. Le nombre de morts dans les dernières 24 heures (179) a enregistré lundi un léger rebond par rapport à la veille (165), mais reste pour le troisième jour consécutif sous la barre des 200.

La rédaction de RMC (avec AFP)