RMC

Favorable à la vaccination, comment le professeur Raoult reste-t-il l'idole des anti-vaccins?

EXPLIQUEZ-NOUS - Le professeur Didier Raoult a reçu le soutien samedi des manifestants contre le pass sanitaire. Le médecin Marseillais qui est sur le point d'être poussé vers la retraite est la nouvelle star des vaccino-septiques.

Le nom de Didier Raoult a notamment été scandé par les manifestants samedi à Marseille devant l’I.H.U, l’institut qu’il a contribué à créer. On a longuement crié “Raoult, Raoult” avant d'entonner une Marseillaise. Un peu partout en France on a vu des pancartes avec le slogan : “Touche pas à Raoult”. A Paris, Florian Philippot, antivax et fondateur des “patriotes” proclamait solennellement que s’attaquer à Raoult, c’est s’attaquer à la France. Le paradoxe c’est que le professeur Raoult est défendu par les opposants aux vaccins alors que lui-même n’est pas anti-vaccin.

Il a même écrit un livre en 2018, “la vérité sur les vaccins” dans lequel il écrit que “tout le monde devrait être pour les vaccins parce cela permet de se protéger, soi-même et de protéger les autres". En 2017, il s'était prononcé pour la généralisation de la vaccination contre la grippe pour les enfants.

En 2010, il avait approuvé la vaste campagne de vaccination contre le H1N1 lancée par Roselyne Bachelot. Il s’était émerveillé que ce vaccin ait pu être mis au point en 3 mois. “3 mois seulement, avait-il dit, c’est extraordinaire !”. Il n’avait pas jugé alors que l’on manquait de recul.

Et sur ce vaccin contre le Covid quelle a été sa, ou plutôt ses positions?

Il a beaucoup varié. Il a commencé par ne pas croire qu’un vaccin serait mis au point. En mai 2020, il disait que les chances d’avoir un vaccin était proche de zéro. "C’est de la science-fiction, c’est un défi idiot." Puis lorsque le vaccin est arrivé, il s’est montré très méfiant.

En décembre dernier, au lancement de la campagne de vaccination il a mis en garde: "On ne sait pas si ça marche, si c’est dangereux, c’est de la folie.” Mais 15 jours plus tard, son institut, sous sa responsabilité participait à cette folie puisque les vaccination commençait à l’IHU avec les vaccins ARN.

Par la suite, Didier Raoult a eu l’occasion de dire qu’il préférait le vaccin chinois. Puis il a estimé que les vaccins Pfizer et Moderna présentaient finalement plus de bénéfices que de risques.

Enfin, le 7 juillet dernier il a déçu ses partisans anti-vaccins en déclarant favorable à la vaccination systématique des personnels soignants et des sujets à risque. “J’encourage tous mes collègues à se faire vacciner", a-t-il tweeté, alors qu'auparavant, il avait affirmé ne pas lancer d’appel dans ce sens, parce qu’il n’est pas militant. Et lui-même avait refusé de dire s’il était vacciné ou pas.

Si on comprend bien, il s’est donc progressivement converti à la vaccination?

Oui, mais non. Parce qu’il peut encore contester l’efficacité de la vaccination. La semaine dernière sur YouTube il disait que l’Islande connaît actuellement une situation pire que jamais, alors que c’est le pays le plus vacciné du monde. Ce qui est factuellement exact. L’Islande recense actuellement 85 cas par jour, ce qui est le record depuis le début de la crise.

Mais Didier Raoult ne précise pas que la dernière mort du Covid en Islande date du 26 mai dernier et qu’il y a en Islande 20 fois moins de patients hospitalisés qu’en Martinique pour une population équivalente.

Didier Raoult est donc actuellement poussé vers la retraite par la direction de l'assistance Publique/hôpitaux de Marseille. Il paye pour toutes ces déclarations contradictoires.

Les montagnes russes

Le 17 février dernier, "il n’y a pas de risque de pandémie, ce sont des bêtises. Le covid fera moins de morts que les accidents de trottinettes." Une semaine plus tard : “Fin de partie, nous avons un traitement efficace”.

En mars : cela m'étonnerait que l’on arrive à 10.000 morts. En avril. “Nulle part on ne voit de deuxième vague. C’est du grand guignol pour faire peur aux gens". Etc etc…

Dans cette affaire, tout le monde a dit des bêtises, les journalistes en premier, mais le prof Raoult a sûrement été le plus péremptoire. Il paye aussi probablement son caractère particulier. Un égo démesuré qui le conduit à parler de son QI de 180.

Pour l’anecdote, de passage à Marseille cet été, on m’a montré des photos de son domicile avec dans l’escalier, un buste de lui-même déguisé en empereur Romain, au côté d’un buste de César. Et dans le patio, au sol, une céramique le représentant avec sa belle chevelure...

Nicolas Poincaré (avec J.A.)