RMC

Retrait de l'ancienne formule du Levothyrox: l'inquiétude de certains malades de la thyroïde

L'ancienne formule du Levothyrox va progressivement être retirée du marché européen. Le retour des problèmes de santé pour les patients qui avaient souffert de lourds effets secondaires après la modification de la formule du médicament.

Les malades de la thyroïde vont-ils devoir se passer définitivement de l'ancienne formule du Levothyrox? Le laboratoire Merck doit cesser la production pour toute l'Europe de l'ancienne formule dans le courant de l'année. De quoi inquiéter les patients qui ont subi de lourds effets secondaires de la nouvelle formule du médicament.

Depuis 2 ans, Colette doit se rendre en Italie pour trouver l'ancienne formule du Levothyrox. Mais avec le retrait annoncé de ce médicament, elle redoute les effets secondaires de la nouvelle formule: "Ca m'inquiète parce que j'ai tellement été malade. J'ai vu qu'il y avait des excipients à effets notoires qui risquent de provoquer ce que j'ai eu comme inconvénients au départ".

"L'ancienne formule disponible en début d'année pas au-delà"

Selon le fabricant, l'arrêt de la production répond à une logique industrielle. Florent Bensadoun est le directeur juridique pour les laboratoires Merck: "La nouvelle formule du Levothyrox est en train d'être lancée dans l'ensemble des pays au-delà de la France et donc nous avons indiqué aux autorités que nous pourrons continuer à fournir cette ancienne formule dans le début de l'année 2020 mais certainement pas durant toute l'année 2020".

Mais pour l'avocat des plaignants, Christophe Lèguevaques, c'est à l'Etat désormais de réagir: "Aujourd'hui, nous avons plus de 31.000 signalements qui ont été réalisés depuis un an et il n'y a pas de réaction. Nous ne comprenons pas le comportement des autorités".

Les associations de victimes du Levothyrox demandent qu'un suivi très personnalisé des patients soit mis en place par le ministère de la Santé.

Déboutés en première instance, 3.329 malades de la thyroïde ont assigné le laboratoire Merck en appel, mardi à Lyon, pour "défaut d'informations" sur le changement de formule de son médicament Levothyrox.

Gwenaël Windrestin