RMC
Exclusivité

Téléphone au volant: "J'ai perdu des proches", le témoignage d'une victime d'un accident

Les automobilistes sont de plus en plus nombreux à utiliser leur téléphone au volant. Selon un récent sondage, ils sont désormais 80% à passer des appels et envoyer des SMS en conduisant. Dans "Estelle Midi", ce mardi sur RMC et RMC Story, une victime d'un accident a témoigné.

Un record. Selon le 18e baromètre du comportement des Français sur la route d'AXA Prévention, 4 automobilistes sur 5 utilisent leur smartphone au volant, soit 80% d'entre eux et 11 points de plus qu'en 2021. Une pratique dangereuse qui tue chaque année des dizaines de personnes sur les routes de France. C'est notamment ce que raconte Léo, un auditeur de RMC qui a perdu des proches dans un accident de voiture causé par un usage du téléphone au volant.

"J'ai perdu des proches à cause d'un automobiliste qui téléphonait au volant. Je suis le seul survivant. La personne qui téléphonait a eu quelques mois de sursis et une dizaine de milliers d'euros de condamnation, pour trois vies ôtées", explique-t-il dans "Estelle Midi" ce mardi.

"Les bras m'en tombent quand j'entends, dans les "Grandes Gueules", Barbara Lefebvre dire qu'elle continuera à téléphoner en Bluetooth, malgré avoir déjà été prise en flagrant délit. Si elle ôte un jour la vie, comme tous les meurtriers de la route, elle pleurera devant le juge pour demander pardon. Je l'ai vu et j'ai même eu presque pitié pour l'automobiliste impliqué dans mon accident", ajoute-t-il, très remonté.

Des films et des séries en conduisant

Claude, routier, n'est pas étonné par ce chiffre de 80%: "Sur la route, c'est l'anarchie, il y a un relâchement de tout le monde. J'ai vu des routiers avec un PC, posé sur les sièges avant des véhicules, en train de regarder un film!".

"En 2018, en levant les yeux après avoir envoyé un texto, un routier m'est rentré dedans. Sauf qu'entre nos deux camions, il y avait un camping-car avec quatre Italiens à bord. Je ne suis pas un saint, j'ai utilisé mon téléphone mais aujourd'hui je n'y touche plus", raconte-t-il.

Les témoignages d'accidents mortels en raison d'un téléphone au volant sont légion. Maxime, qui est assureur, en voit régulièrement. "J'ai eu une cliente qui a déclaré un sinistre après avoir percuté la voiture qui arrivait en face d'elle. Après expertise et enquête de la police, il s'avère qu'elle regardait une série sur son téléphone portable. Elle a tué les deux personnes âgées qui se trouvaient en face", raconte-t-il à RMC.

Alors comment lutter contre? Faut-il des retraits de permis sur une courte durée? Des amendes énormes? Pour Claude, le routier, il faut des stages, mais pas n'importe lesquels: "Pour les gens qui utilisent leur téléphone, il ne faut pas mettre des amendes ou enlever des points, il faut mettre en place des stages de sensibilisation aux urgences pour voir ce que c'est un accident à cause du téléphone. Ça vous fout une vie en l'air".

G.D.