RMC

Tensions en Guadeloupe: réunion de crise à Matignon, l'exécutif surpris par l'ampleur de la contestation

-

- - -

Le gouvernement a été surpris par l'intensité des contestations en Guadeloupe, où la population proteste contre l'obligation vaccinale des soignants.

Après plusieurs nuits de tension et d'affrontements en Guadeloupe, le Premier ministre réunira ce lundi soir à Matignon et à la demande des élus locaux, les ministres de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et de la Santé. Objectif tenter de renouer le dialogue et apaiser une crise qui a surpris l'exécutif par son intensité.

"Il y avait des signes oui mais on ne savait pas quand cela allait basculer" confie un conseiller ministériel. "L'obligation vaccinale n'est qu'un prétexte" explique-t-on au sein du gouvernement. "Un mouvement instrumentalisé par les syndicats qui agrège les revendications sur la vie chère, la défiance vis-à-vis de l'Etat et des jeunes qui ne peuvent plus vivre de l'économie informelle", ajoute-t-on.

"On aurait plus être plus souple sur l'obligation vaccinale"

>> A LIRE AUSSI - Etats-Unis: une voiture percute la foule lors d'une parade de Noël, plusieurs morts et au moins 20 blessés

Au sein de l'exécutif, chacun se rejette la responsabilité la crise, "on aurait plus être plus souple sur l'obligation vaccinale", disent les uns, "pas question de transiger avec la santé" assènent les autres.

La priorité maintenant pour l'exécutif est de trouver des relais sur place et d'identifier des revendications pour pouvoir ensuite agir explique un conseiller qui redoute que "cette crise vienne gâcher toutes les avancées du quinquennat pour la Guadeloupe" à quelques mois de la présidentielle.

Jérémy Trottin (avec Guillaume Dussourt)