RMC

Depuis les 80 km/h, certains automobilistes ont radicalement changé d'avis

Le passage à 80 km\/h a-t-il permis la baisse de la mortalité sur les routes? Si la baisse de la mortalité s’est amorcée au printemps, elle est devenue significative cet été avec la baisse des morts sur les routes cet été. Certains automobilistes, contre au début, confient aujourd'hui leur satisfaction.

Faut-il y voir les premiers effets de la mise en place notamment de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur certains axes sensibles? Selon les chiffres de la Sécurité routière, la mortalité sur les routes est en baisse de 15,5% en août sur les routes de France métropolitaine, par rapport au même mois en 2017. 

Si les chiffres confirment toutefois la tendance à la baisse de la mortalité sur les routes en France, amorcée en 2017 après 3 années consécutives de hausse, l'abaissement de la vitesse à 80 km/h fait réfléchir certains automobilistes, comme dans la commune de Grenade-sur-Garonne, située au nord de Toulouse. 

"Des vies sauvées, c’est toujours positif"

Tous les jours, Pierre emprunte des routes secondaires pour aller travail. Des routes limitées à 80 km/h qu’il a toujours dénoncées. Mais il reconnaît que cela a eu des conséquences sur sa conduite.

"Depuis la mesure à 80 km/h, je fais plus attention parce que j’ai un trajet quotidien qui fait que j’emprunte pas mal la nationale et des routes qui sont limitées à limitées à 80 km/h. Si effectivement les chiffres dépendent de cette mise en place, c’est une bonne mesure. Quoi qu’il en soit des vies sauvées, c’est toujours positif".

La commune de Grenade-sur-Garonne est traversée tous les jours par 23.000 véhicules, le maire Jean-Paul Delmas estime que tous les moyens sont bons pour sauver des vies.

"Nous avions à l’entrée de la ville un radar tronçon qui était à 90, et le fait de le mettre à 80, les gens rentrent moins vite en ville et ils le respectent voilà. Donc, c’est vrai que cela fait une baisse de vitesse et pour l’entrée de ville, c’est mieux…"

Et le maire a décidé avec tous les élus de mettre en place deux nouveaux radars pédagogiques dans sa commune de manière à sensibiliser toujours et encore tous les automobilistes qui circulent dans le secteur.

Jean-Wilfrid Forquès et X.A