RMC

Paris sans voiture: On interdit aux VTC de travailler!

-

- - -

C'est la deuxième année consécutive que la maire de Paris lance la journée "Paris sans voiture". Et cette année, c'est une version XXL puisque 650 kilomètres de route sont interdites à (presque) tous les véhicules à moteur... dont les VTC.

Si 45% de la ville est interdite aux moteurs, ce dimanche, quelques véhicules sont autorisés à rouler: les pompiers, le Samu, les transports en commun, ou encore les taxis.... Taxis qui doivent certes rouler à 20 km/h mais qui ont, eux, le droit de rouler, contrairement aux VTC. Les chauffeurs privés crient donc au scandale. C'est le cas de Sayah Baaroun, le secrétaire général du syndicat des chauffeurs privés-VTC UNSA.

"Une journée de travail en moins, ça peut représenter entre 100, 200, 300 euros… Ça dépend des journées. Mais le pire dans tout ça, c'est pour les VTC qui ont développé une clientèle, qui ont des personnes âgées à transporter, des familles ou autres… La police ne laisse entrer personne!
La perte de clientèle, c'est une catastrophe. Il y a des chauffeurs qui sont courageux pour travailler à 3 euros, 3,75 euros, 5 euros de l'heure, mais en plus on leur interdit de travailler! Ce sont des gens qui ont de la TVA à payer, des comptables, de grosses assurances pour le transport de personnes… Qu'allons-nous faire de ces professionnels-là qui paient des taxes et de la TVA ?"
C. P. avec Charlotte Peyronnet