RMC

Qui est Carlos Tavares, nouveau patron de PSA?

LE PORTRAIT DE POINCA - Carlos Tavares, devient ce lundi le patron d’un géant automobile.

C’est ce lundi que l’on va officialiser le mariage du groupe PSA avec le groupe italo-américain Fiat-Chrysler. C’est une consécration pour Carlos Tavares qui sera le dirigeant opérationnel de ce nouveau géant. Le quatrième constructeur automobile mondial. Et c’est exactement ce qu’il a toujours voulu.

Il a toujours voulu être numéro un

En 2013, il était le bras droit de Carlos Ghosn chez Renault-Nissan. Un poste de numéro deux pour cet ingénieur entré dans la boîte à 23 ans. Ce Portugais formé au lycée français de Lisbonne puis à l’école centrale de Paris. Tout le monde jugeait que c’était pour lui l’accomplissement d’une belle carrière.

Tout le monde, sauf lui. Le jour de ses 55 ans, il donne une interview pour dire en substance qu’il se sent prêt à devenir numéro un. 15 jours après, logiquement, il quitte Renault où il sera resté 32 ans.

Il espérait secrètement être recruté par les Américains de Ford ou de Général Motors, mais c’est finalement PSA, Peugeot Citroën qui lui offre cette place de numéro un. 

Le groupe va très mal et il va le redresser. Avec cette devise assez simple: "Il faut faire des voitures que les gens achètent". Point 1. Et point deux: des voitures qui font gagner de l’argent à l’entreprise. 

Son secret c’est d'être un "cost killer"

Il chasse les économies, il se dit lui-même psychopathe de la performance. Il est assez austère, il aime la rigueur, la frugalité, les économies. Il aime aussi passionnément les voitures. Les week-end il fait des courses, il a remporté les 24 heures de Lisbonne. Il assume de ne pas être populaire. Il dit je suis le chef, pas le patron. Il assume aussi son gros salaire de près de 8 millions par an. 

A son actif: le redressement de Peugeot Citroën qui a failli couler et est devenu un des constructeurs le plus profitable du monde. Le rachat d’Opel, marque allemande qui perdait de l’argent depuis 20 ans et qui est repassé dans le vert. 

Et puis ce mariage avec Fiat/Chrysler. Mariage, qui avait failli se faire avec Renault. L'élève Carlos Tavares vient de dépasser son maître Carlos Ghosn. 

Nicolas Poincaré