RMC

SNCF: portrait d'un couple de cheminots unis jusque dans la grève

C'est la 11ème fois qu'Hervé, cheminot à Nice, fait grève depuis le début du mouvement. Et il n'est pas le seul mobilisé à la maison: sa femme, cheminote également, est aussi en grève. Avec une conséquence importante sur leur budget.

Les résultats de la consultation syndicale des cheminots sont connus depuis ce mercredi. 94.97 % des votants ont voté contre la réforme ferroviaire engagée par le gouvernement.

Les syndicats crient victoire, la direction souligne que la consultation a eu lieu "en dehors de tout cadre légal", tout en promettant un "dialogue social constructif en interne".

Pendant ce temps la réforme passe au Sénat, et une nouvelle série de rencontres bilatérales avec le Premier ministre Édouard Philippe aura lieu ce vendredi à Matignon.

Un couple se sacrifie depuis le début de la grève

Une "vot'action" qui a prouvé la détermination des cheminots. C'est le cas de d'un couple de cheminots, Hervé et et Sandrine Mauras, des Alpes Maritimes qui fait grève en famille. Leur détermination reste intacte et tant pis pour les sacrifices financiers:

"Il y a une perte de 70 euros par journée de grève donc on multiplie par deux parce qu'on est un couple de cheminot du coup pas d'extravagances dans le budget", confie Sandrine. 

Il y a des des conséquences également pour leurs trois enfants:

"On ne partira pas en vacances, c'est un sacrifice mais c'est également un investissement ça va dire que ce qu'on peut perdre aujourd'hui c'est ce qu'on peut gagner pour demain sur la pérennité de nos emplois, nos conditions de travail notre convention collective le statut de l'entreprise", conclut Hervé.

À eux deux ils ont perdu environ 1500 euros depuis le début de la grève.

B.M avec Bourdin Direct