RMC

Comment (bien) protéger ses données personnelles sur le net: ça fait débat sur RMC

Après le scandale des données utilisées par Facebook durant la campagne des élections américaines, comment s'assurer que nos données en ligne sont sécurisées.

Peut-on avoir confiance dans la protection de nos données personnelles sur Internet ? Scandale sur Facebook. Les données personnelles de 50 millions d’abonnés américains auraient été utilisées pendant la campagne présidentielle pour cibler les attentes des électeurs et les inciter à voter Donald Trump. Malgré les excuses du réseau social, la confiance est rompue.

70 milliards d’euros perdus en bourse, les institutions qui convoquent le patron de Facebook pour avoir des explications et désormais ce hashtag qui circule sur Twitter : #DeleteFacebook, "supprimez Facebook". Sauf que ce n’est pas si simple selon Arthur Messaud, juriste à la Quadrature du Net, une association de défense des utilisateurs du web.

"On ne sait pas très bien si Facebook va effacer nos données"

"C'est impossible de partir ! Facebook va nous mettre plein d'embûches pour nous empêcher et nous dissuader de partir. Et techniquement, on ne sait pas très bien si Facebook va effacer nos données".

Et pour en avoir le cœur net, il suffit de le demander. Si vous allez dans les paramètres de Facebook, vous trouverez un onglet qui vous propose de télécharger vos données. Quelques heures plus tard, Facebook vous envoie tout ce qu’il a collecté sur vous.

Le nom de vos amis virtuels, y compris ceux qui ont quitté Facebook, l’adresse de tous les événements auxquels vous avez participé, les opérateurs qui ont votre numéro de téléphone ou vos informations bancaires comme AirBnB. Et dans un onglet intitulé publicités, vos centres d’intérêts, définis à partir des pages que vous avez liké. Bref, à chaque fois que vous vous connectez, Facebook le garde en mémoire et peut l’utiliser.

Nouveau règlement européen le 25 mai prochain

Il faut donc, au minimum, essayer de limiter la collecte de ces données, notamment sur notre téléphone. Gérôme Billois est expert en cyber sécurité au cabinet Wavestone.

"Ce que vous pouvez faire c'est aller dans les réglages et regarder ce qui est relatif à la confidentialité. Sur votre téléphone vous pourrez découvrir quelles applications ont accès à votre caméra, votre miro etc.."

Le 25 mai prochain, un nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles entrera en vigueur. Il permettra notamment à la CNIL de prononcer des sanctions financières pour pratiques abusives.

Matthieu Rouault