RMC

"Je n'ai même pas le fixe": la plaie des "zones blanches" qui affecte toujours des millions de Français

En 2030, officiellement, tout le monde sera raccordé à la fibre optique. Mais, en attendant, l’accès à internet reste une galère pour des millions de Français.

De nombreux auditeurs nous écrivent à l’adresse rmcpourvous@rmc.fr pour témoigner de ce qu’ils vivent au quotidien sans internet, et parfois sans téléphone. Des auditeurs comme Sandrine: il y a deux ans elle s’installe dans l’Indre dans ce qu’on appelle une "zone blanche" sans accès au téléphone portable. Mais il n'y a pas non plus d’internet ni de téléphone fixe. Sandrine vit coupée du monde, bien malgré elle:

"On aimerait bien avoir au moins le fixe ! Qu'on puisse au moins téléphoner en cas de souci. Pour appeler les médecins il faut aller dehors... En 2022 ne pas pouvoir avoir de téléphone c'est hallucinant."

C'est quoi le problème chez Sandrine?

En fait la maison de Sandrine devrait être reliée à l’ADSL via le réseau cuivre d’Orange. Sauf que chez elle les câbles sont désactivés, et Orange a décidé de ne plus activer ces vieux câbles en cuivre puisque désormais la priorité c’est la fibre. La promesse c’est qu’en 2030 tout le monde sera raccordé. Sauf que 2030 c’est dans un tout petit peu trop longtemps pour Sandrine.

Ce qu’on sait c’est que 20 millions de foyers et d'entreprises utilisent encore le réseau cuivre d’Orange et selon l'UFC- Que choisir?, près de 7 millions n’auraient même pas un accès minimal à Internet.

Il y a un an la députée LREM Célia de Lavergne avait même préconisé d’obliger Orange a réparer rapidement son réseau cuivre sous peine de pénalité financière… Mais elle n'a pas été suivie par le gouvernement.

"Ca fait trente ans qu'Orange possède ce réseau, l'utilise, l'exploite, gagne des sous avec, en tout cas réinvestit. Il est, comme tout propriétaire d'infrastructures industrielles, responsable de son démantèlement et de la fin du réseau qu'il aurait dû anticiper depuis trente ans."

Que répond Orange?

En mai dernier Orange s’était engagé à investir 500 millions d'euros en 2021 pour entretenir et réparer les lignes abîmées. Mais quid de 2022? Nous avons posé la question à Muriel Germa, la responsable d'Orange en charge du "projet de remplacement des lignes téléphoniques".

"Il y a des années où il y a beaucoup plus d'intempéries, d'autres moins, des câbles arrachés... On maintient bien sûr nos efforts sur le réseau cuivre et on va les maintenir. Nous n'allons bien entendu pas abandonner l'entretien du réseau cuivre."

Une promesse de continuer à "entretenir" le réseau mais pas d’engagement chiffré cette année. Notre auditrice Sandrine de son côté a pu se faire installer le téléphone fixe par satellite. Mais pour d'autres, la galère continue...

Marie Dupin (édité par J.A.)