RMC

"Un gouvernement du côté du dérèglement climatique", au Brésil, les associations écologistes continuent de tirer la sonnette d’alarme

Il y a un peu plus de 2 ans, Emmanuel Macron avait souligné la responsabilité commune de tous les pays dans le réchauffement climatique. Deux ans plus tard, rien à changé. Le patron de l'ONU, Antonio Guterres, demande des engagements ambitieux aux dirigeants alors que débute ce lundi à New york le sommet baptisé "action climat". Au Brésil, les associations écologistes dénonce une situation dramatique.