RMC

Gallix : "Il n'y a pas de connotation raciste dans cette affaire"

Après l'interpellation du principal suspect dans la mort du jeune Aymen, écrasé en marge du match de Coupe du monde France-Maroc, l'avocat de la famille témoigne. Il témoigne du soulagement de ses clients, qualifie l'infraction et attend davantage d'éclaircissements de l'enquête : "La famille est soulagée, car elle avait peur qu'on arrête pas l'auteur des faits et qu'il n'y ait pas de procès. La personne soupçonnée est mise en examen pour des faits criminels. La peine encourue est de 20 ans. Ils attendent une peine juste. Il y aura des points à éclaircir. Ce qui est certain, c'est que cela n'a rien à voir avec une affaire politique ou d'extrême droite. Le conducteur a peut-être paniqué. Il aurait peut-être provoqué des supporters marocains qui lui auraient pris son drapeau français qu'il agitait. Mais il n'y a pas de connotation raciste. On ne sait pas grand-chose sur le chauffard. Il a des origines maghrébines par son père et gitanes par sa mère. C'est devenu un conflit communautariste entre maghrébins et gitans. Maintenant, on espère que cela va retomber."