RMC

Polat : "Le suspect cache beaucoup de choses"

Quatre jours après l'attaque qui a tué trois personnes kurdes dans le centre de Paris, l'enquête avance et la communauté touchée fait porter sa voix. Selon Agit Polat, porte-parole du Conseil démocratique kurde en France, l'attaque devrait être qualifiée d'attentat terroriste car le suspect visait particulièrement la communauté kurde, voulait tuer beaucoup plus de personnes et pourrait avoir des complices : "Il cache beaucoup de choses car il y a beaucoup de confusion dans ses propos. Le fait que cette personne porte au moins 60 munitions, nous laisse penser qu'il a voulu faire un carnage, un nettoyage ethnique dans nos locaux. On n'a pas ciblé n'importe qui. Je comprends que la justice se base sur des faits concrets mais nous avons déjà vécus des assassinats politiques orchestrés par la Turquie en 2013. Au bout de quelques semaines ou mois, on pense que des éléments concrets vont tomber."