RMC

TotalEnergies: la crise s'enlise, la ristourne prolongée

Le gouvernement brandit de nouveaux les menaces de réquisitions alors que rien ne bouge à la pompe. La grève continue dans trois raffineries Total sur sept et cinq gros dépôts. Face au mouvement qui s’installe, Élisabeth Borne, la première ministre, s’impatiente. Elle menace de recourir à nouveaux à des réquisitions si rien ne bouge. « Il faut maintenant reprendre le travail » déclare-t-elle. Avec la pénurie de carburant, les prix grimpent en flèche. Face à cette flambée, le gouvernement a décidé de prolonger sa ristourne de 30 centimes par litre jusqu’à mi-novembre.