RMC

Ukraine : des gendarmes français pour enquêter sur les "crimes de guerre"

La France envoie des enquêteurs de la gendarmerie en Ukraine pour aider à faire toute la lumière sur les accusations de crimes de guerre dans la région de Kiev. Au total, deux médecins légistes et une quinzaine d'enquêteurs français sont venus prêter main forte aux autorités ukrainiennes. Tous viennent de l'institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, connue pour son expertise de pointe en analyse de scène de crime. Après les exactions commises à Boutcha ou Motyzhyn, les gendarmes ont d'abord aidé à identifié les corps et retracer les causes de décès à l'aide d'un laboratoire ADN mobile d'analyses génétiques. Leur expertise balistique leur permettra par la suite d'analyser les impacts de balles ou les restes d'explosion. Le but des gendarmes n'est pas de remplacer mais de soutenir de la travail de la police et de la justice sur place : un appui qui pourrait contribuer à l'enquête internationale sur d'éventuels crimes de guerre en Ukraine.