RMC

"Ils n’ont pas autre chose à faire?": le coup de gueule de Jean-Pierre Pernaut contre l'installation de nouveaux radars

De nouveaux radars vont être mis en place progressivement dans les villes de l'Hexagone. Il s'agit des ETU, des versions miniaturisées du radar tourelle. Ils pourront être intégrés au mobilier urbain, donc se confondre dans le paysage.

Bientôt de nouveaux radars sur nos routes. Selon une information du journal Le Parisien, des radars “urbains” vont progressivement être déployés en France. Ces petits radars, qui sont installés au sommet de hauts pylônes, sont bien plus difficilement vandalisable.

Cette information coïncide également avec l’arrivée de la limitation généralisée à 30 km/h dans les rues de Paris.

>> A LIRE AUSSI - CARTE INTERACTIVE - Vacances d'été: y a-t-il des voitures-radars dans votre région?

Des restrictions sur la vitesse qui font bondir l’ancien présentateur du 13h de TF1 Jean-Pierre Pernaut. 

Invité au micro d’”Estelle midi” sur RMC, ce dernier n’a pas caché son mécontentement face à l’arrivée de ces nouveaux radars.

“J’entends parler d’adolescents qui se font tuer dans les banlieues à cause de la drogue, j’entends parler du risque terroriste et quand je vois des gendarmes qui contrôlent des vitesses à un ou deux km/h... ils n’ont pas autre chose à faire non? Ça m'énerve profondément. Pour qu’une règle soit respectée, il faut qu’elle soit respectable, je le dis toujours. 
Là, on rentre tous de vacances, on va rouler sur des autoroutes qui sont à 130 km/h puis qui passent à 110 km/h on ne sait pas pourquoi. Et évidemment, c’est à cet endroit-là qu’il y a un radar. Vous avez des autoroutes aux abords des villes qui sont parfois limitées à 90 km/h, des deux fois quatre voies… 
Et vous allez sur une petite route de montagne qui est aussi limitée à 90 km/h. C’est une hérésie totale parce qu’à 90 sur une route de montagne avec des virages en épingle vous êtes mort”, appuie-t-il.

Selon le Parisien, les automobilistes vont également devoir redoubler de prudence pour ne pas se faire flasher, car les nombreux radars qui avaient été dégradés pendant la crise des “gilets jaunes”, ont été remis en état.

La rédaction RMC