RMC

"10 000 euros, c’est une goutte d’eau dans l’océan !" Marie-Anne Soubré n'est pas choquée par l’installation d’une clim dans les bureaux du préfet de police

Didier Lallement, le préfet de police de Paris demande que la climatisation de son bureau soit remplacée par un nouveau système muni d’une télécommande. Il souhaite également que les travaux se déroulent en-dehors des heures de bureau, afin de ne pas être dérangé. Le montant de cette rénovation est estimé à 10 000 euros par le Point qui a révélé l'affaire. Autour de la table, nos GG sont choquées de la somme des travaux, qui pourraient être utilisée à meilleur escient selon elles. Seule Marie-Anne Soubré trouve normal que le préfet de police ait la clim dans ses bureaux et notre avocate ne comprend pas la polémique.