RMC

Benoît Hamon "c’est la pleureuse de service", d'après Marie-Anne Soubré

Lors d'un dernier hommage à son mentor Henri Emmanuelli au siège du parti socialiste, Benoît Hamon a, en présence de ministres tentés de rejoindre Emmanuel Macron, multiplié les allusions politiques pour resserrer les rangs autour de sa candidature. "Nous n’avons pas le droit d’abandonner la gauche", a lancé le candidat socialiste, refusant qu'elle suive son "frère en politique" "dans le tombeau". Pour Marie-Anne Soubré, ses propos sont d’une "indécence inouïe".

Sur le même sujet