RMC

Covid-19 dans les médias: "Je suis dans une saturation personnelle", confie PPDA sur RMC

L'ancien présentateur emblématique du journal télévisé de TF1 juge démesurée la couverture médiatique de l'épidémie de Covid-19.

Pas tout à fait retraité, l'ancien présentateur vedette du journal de 20 heures de TF1 (de 1987 à 2008) Patrick Poivre-d'Arvor assure saturer de l'actualité, depuis que la pandémie de Covid-19 monopolise l'information dans les médias. 

"Je suis dans une saturation personnelle au-delà du possible. Je l'étais déjà au bout de 15 jours donc vous pensez bien qu'au bout de sept mois je n'en peux plus", assure-t-il ce mercredi sur le plateau des "Grandes Gueules". L'ancien journaliste assure ne porter qu'un regard de simple téléspectateur sur les médias: "Le citoyen lambda se réveille le matin et on lui dit qu'on est en alerte rouge, zone écarlate, il se couche aussi en regardant la télévision et on lui dit la même chose en pire!", déplore PPDA.

"Ce n'est pas difficile, pour un rédacteur en chef de prendre la décision de lever le pied"

"Heureusement nous n'avons plus le décompte macabre de Jérôme Salomon chaque soir", ajoute-t-il.

Passé par de nombreux médias de 1971 à 2017, Patrick Poivre d'Arvor assure que les médias aurait pu se concentrer sur d'autres sujets: "Plus fort que l'actu, il y a les femmes et les hommes. Et ils peuvent décider de parler d'autre chose. Et il y a des choses suffisamment importantes qui se passent, notamment à l'étranger. Ce n'est pas difficile, pour un rédacteur en chef de prendre la décision de lever le pied", conclu PPDA.

G.D.