RMC

Expulsion d’une femme battue : "J’espère que les voisins ont honte d’eux. Ils sont indignes."

"Il y a non-assistance à personne en danger !" explique notre GG, avocate, Marie-Anne Soubré. Le tribunal d’Instance a ordonné l’expulsion d’une femme victime de violences conjugales. Motif : les cris et le bruit, lors des excès de colère de son compagnon, qui dérangeaient les voisins. Marie-Anne Soubré s’insurge : "C’est honteux. Les voisins sont allés voir le bailleur et n’ont pas prévenu la police. Rappelons que c’est une mère de famille qui est expulsée."