RMC

Grosse tension entre Florian Philippot et Alain Marschall

"Macron, c’est le candidat des banques, c’est le candidat des médias". C’est à partir de cette petite phrase que le Grand Oral de Florian Philippot, vice-président du Front National, s’est transformé en véritable confrontation. Pour le député européen frontiste, certains journalistes auraient "des consignes pour ne pas traiter de la même manière le Front National et les autres partis". Alain Marschall a voulu en savoir plus et obtenir des noms… et le ton est monté : "Je ne vous lâcherai pas là-dessus. Qui sont ceux qui ont reçu des consignes pour maltraiter le Front National ? Dites-le !", insiste le présentateur des Grandes Gueules. "Dites-le !", répète-t-il sans relâche. "Je ne vous le dirai pas ! Considérez que c’est faux, je m’en fou", répondit Florian Philippot cerné.