RMC

"Quand les policiers ont des ordres et qu’ils les exécutent je dis ‘bravo !‘": le coup de gueule de Didier Giraud, en soutien aux forces de l'ordre

Le 14 juillet, jour de fête nationale, a été gâché par le retour de la violence. La traditionnelle parade des Champs-Elysées a été gênée par des "gilets jaunes" qui ont sifflé le passage d’Emmanuel Macron. Environ 180 personnes ont été interpellées, et parmi elles se trouvent des figures emblématiques du mouvement : Jérôme Rodrigues, Maxime Nicolle et Eric Drouet. Autre élément qui a perturbé le bon déroulé de la fête nationale : des supporters de l’équipe algérienne ont détruit du mobilier urbain et ont affronté violemment les forces de l’ordre, en marge de la qualification du pays en finale de la CAN. Selon notre GG Didier Giraud, la police a eu raison de suivre les ordres qu’elle a reçus, comme ce fut le cas lors des manifestations de "gilets jaunes" ou lors de l’évacuation de militants écologistes, gazés il y a quelques semaines à Paris.