RMC

"Si on avait confiné sévèrement fin janvier, la circulation du variant anglais aurait été ralentie"

Dominique Costagliola, épidémiologiste et directrice de recherche à l'INSERM, considère qu'un confinement à la fin du mois de janvier aurait permis de ralentir la circulation du variant anglais.

Sur le même sujet