RMC

François Carlier, délégué général de l'association CLCV : "Il y a une augmentation de la facture de chauffage de plus 200 ou 300 euros. Certaines personnes renoncent à des petits plaisirs."

TALK : précarité énergétique, se chauffer est-il un luxe ? 

Sur le même sujet