RMC

"La baisse constante du nombre de morts sur les routes s'est tarit lorsque l'on a commencé à dégrader les radars", assure Emmanuel Barbe

Pour le délégué interministériel à la sécurité routière, la dégradation des radars a coïncidé avec la fin de la baisse constante du nombre de morts sur les routes.

Sur le même sujet