RMC

Valérie Sipaphimalani, secrétaire général adjointe du SNES-FSU: "On ne fait pas ça de gaieté de coeur. On sait bien que pour les parents, c'est difficile. Nous, on perd une journée de salaire."

Le droit de suite / Les profs dans la rue

Sur le même sujet