RMC

Les sites pornographiques et les marques d'alcool à la rescousse du sponsoring sportif?

C'EST BON A SAVOIR! - Tous les jours à 13h50, Lisa-Marie Marques partage une actu insolite à côté de laquelle vous êtes peut-être passés dans "Neumann Lechypre" sur RMC et RMC Story.

Un nouveau logo sur les maillots des joueurs du club de football l'Inter Milan pourrait apparaître la saison prochaine et surprendre les supporters.

C'est le tabloïd anglais The Sun qui révèle cette information: le site pour adultes "Stripchat" pourrait remplacer le sponsor historique Pirelli dont le contrat arrive à terme en juin après près de 26 ans de parrainage. Le site pornographique aurait fait une offre de 23 millions d'euros au club italien. Ce dernier n'a pas confirmé la véracité de cette proposition, et le site pour adultes s'est contenté de partager sur Twitter l'article du tabloïd sans plus de précision.

Cette rumeur soulève en tout cas une problématique bien plus complexe.

Le sponsoring sportif est essentiel pour la santé financière des clubs de sport qui souffrent plus que jamais en pleine crise sanitaire, et s'ouvrent à des financements qu'ils refusaient d'envisager jusqu'à présent. 

Aux Etats-Unis, la NBA serait prête à accepter des contrats avec des fabricants d’alcool fort, des casinos et des sites de paris sportifs par exemple. Ce que la ligue s’interdisait jusque-là.

En France, la loi Evin interdit la publicité des boissons alcoolisées ou des marques de tabac. Mais le Sénat a préconisé en juin 2020 un assouplissement pour venir en aide au sport français.

Alors les sites pornographiques et les marques d'alcool vont-ils être autorisés à venir à la rescousse des clubs de sport? Difficile à dire. En 2019, l’équipe de rugby de Carcassonne avait été toute proche d'afficher le site pour adultes "Jacquie et Michel" sur les maillots de ses joueurs. Mais la Ligue nationale de rugby s’y était fermement opposée.

Entre-temps, le coronavirus est passé par là. De quoi, peut-être, faire changer d'avis les ligues et les clubs...

Lisa-Marie Marques